X По авторам
По рубрике
По тегу
Везде

Qu’est-ce que c’est la croissance spirituelle ?

La parole du père spirituel

Qu’est-ce que c’est la « croissance spirituelle » ? Comment pouvons-nous comprendre si elle est a ou elle n’est pas ? Comment pouvons-nous voir le vrai état de nos âmes ?.. Donc, l’un des indices de la présence de la « croissance spirituelle » dans nos âmes est l’apparition de la faculté de voir les « icônes »... Quand je travaillais dans la Cathédrale, j’ai connu les femmes qui sacrifiaient beaucoup de temps pour le Christ. Mais elles percevaient les « icônes » seulement comme les images réalistes des saints avec les yeux levés au ciel et les mains jointes...

C’est une fausse perception. L’« icône » peut être représentée sous forme de sacrements divins ! Par exemple, qu’est-ce que c’est l’eucharistie, d’après-vous ? C’est l’«icône », (l’« image ») de la Cène. Comprenez-vous ? Chaque fois quand nous communions, nous répétons la Cène où les apôtres prirent du pain et du vin comme le Corps et le Sang du Christ... Malheureusement, souvent nous ne possédons pas cette « vision spirituelle ». Pourquoi ? Parce que nous sommes trop « serrés » dans nos corps comme dans un étau. Nos âmes souffrent des péchés qui les « aveuglent ». C’est pourquoi elles sont incapables d’accepter Dieu et d’ouvrir pour elles la beauté de Sa Lumière (Sa Grâce) Divine. Finalement, nous la remplaçons par nos propres notions de la vérité, de Dieu et de l’Église. En nous appuyant sur elles, nous essayons de créer notre « icône » personnelle de notre être. Nous pensons qu’ainsi nous nous développons spirituellement et, par conséquent, nous nous approchons de Dieu mais en fait nous ne tombons que dans les péchés d’orgueil et de désapprobation... Donc, certaines femmes trouvent que si leur apparence est « chrétienne » (autrement dit « décente » : sans maquillage, sans minijupes, etc.), elles se distingueront par leur « croissance spirituelle », paraît-il. Mais est-ce vraiment suffisant pour devenir une personne pieuse ? Certainement non ! Quand elles disent d’un air content d’elles-mêmes : « Je suis soeur ! Je suis religieuse ! » ou lorsqu’en voyant un « pécheur habituel », elles se mettent à s’indigner avec arrogance : « Qui est-ce ? Est-ce une religieuse ? Soeur de charité ? Novice ? Paroissienne ? Est-ce une chrétienne ?.. Quelle horreur ! Quelle honte !», elles s’éloignent de plus en plus de Dieu car les ténèbres coupables de leurs âmes sont Lui étrangères. C’est la lumière des vertus qui doit s’y trouver : Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux (Mt, 5 : 16)... « Mais que devons-nous faire pour ne pas nous tromper, pour que notre « image » corresponde vraiment à celle de Dieu (Ge, 1 : 26) » ? – demandrez-vous. « Adressez-vous à Dieu », – vous répondrai-je. Heureusement, Il donne beaucoup de possibilités de la croissance spirituelle sans limites pour ceux qui la désirent. Si nous en osons, nous Le connaîtrons qui est inconnaissable en toute sa plénitude et enfin nous verrons jusqu’à quel point nos « icônes » se distinguent de Son Image. Grâce à Ses Sacrements Divins, nous nous transfigurons et devenons des êtres nouveaux, c’est-à-dire Sa vraie création, libérée des péchés... L’essentiel est de ne pas L’empêcher de nous aider et de ne pas cesser de travailler sur nous-mêmes. Alors notre service à Dieu s’améliorera et nous n’aurons plus peur de la chute spirituelle « inévitable ». Nous entrerons dans Son Royaume Céleste... Remercions-Le de Sa Générosité : Que tout ce qui respire loue le Seigneur !  (Ps. 150 : 6)

6.08.2019

Traduit par Marie Dzhavadyan

modxtalks.write_comment

modxtalks.quote
modxtalks.quote_text