X По авторам
По рубрике
По тегу
Везде

Les actualités du monastère (l’émission №2)

Catherine Pakholkina : « Bonjour à tout le monde ! C’est Catherine Pakholkina qui est dans le studio et qui va présenter les actualités du monastère ».

Les actualités de la maison de travail :

C.P. : « Le 8 novembre a eu lieu l’inauguration du deuxième bâtiment de la maison de travail dans lequel le Métropolite de Minsk et de Sloutsk Paul a consacré les ateliers et fait un discours ».

Le métr.P. : « Je suis sincèrement content de ce qui se passe dans le monastère Sainte-Elisabeth grâce aux efforts de l’higoumène Euphrosyne, du père André et de tous les autres prêtres, moines, moniales, travailleurs, etc. Leur travail est une vraie oeuvre d’art spirituel ».

C.P. : « Sur le site du monastère vous pouvez regarder une vidéo plus détaillée sur notre maison de travail ».

Les actualités de l’atelier d’oklads pour les icônes :

C.P. : « Dans l’atelier d’oklads pour les icônes on a fini le travail sur l'Épitaphios de la Très Sainte Mère de Dieu pour l’une des églises russes ».

Hélène Pojaritskaya : « Le travail sur l'Épitaphios nous a pris environ 3 mois. La broderie de verre colorée, de perles et de cristals Swarovski dont nous l’avons ornée lui a donné un éclat et une beauté particulière, surtout à la lumière de cierges. Il semble que l’image de la Mère de Dieu « s’anime » sous nos yeux... »

 Les actualités de l’atelier de la peinture d’icônes :

C.P. : « Dans l’atelier de la peinture d’icônes on peint les icônes pour l’iconostase en l’honneur de Matrona de Moscou à Soligorsk. Maintenant le chef de cet atelier, Serge Nejbort, va parler de ce qui se passe là ».

Prêtre Serge Nejbort : « Comme l’iconostase est assez grande, quelques peintres d’icônes y travaillent simultanément. Bien sûr, nous accordons une attention particulière à la peinture de l’icône de Matrona de Moscou mais en même temps nous n’oublions pas de travail sur les autres icônes de l’iconostase. C’est difficile parce que chacun de nous a ses propres défauts qui empêchent de travailler en bonne harmonie. Cependant, nous tâchons toujours d’espérer en la Volonté de Dieu... » 

Les actualités de l’atelier de mosaïque :

C.P. : « Dans l’atelier de mosaïque on crée les mosaïques des images des Saints pour les monastères d’Athos, de Kiev (pour le monastère de grotte de l’Archange Saint Michel de Zverinets) et de Koursk. En outre, dans cet atelier les novices du monastère de la Sainte-Trinité pour les femmes de Kourks font l’apprentissage de mosaïque chez nos artistes ».

Novice Tatiana Ryjkova : « Je suis venue du monastère de la Sainte-Trinité pour les femmes de Kourks (qui s’adresse toujours à vos mosaïstes, s’il est nécessaire de faire une mosaïque) car je voulais travailler pour la Gloire de Dieu et apprendre quelque chose de nouveau... Heureusement, vos mosaïstes nous ont fait bon accueil et font volontiers part de leur expérience avec nous. Leur relation chaleureuse envers nous facilite, bien sûr, notre apprentissage »...

Les actualités de l’atelier de céramique :

C.P. : « Dans l’atelier de céramique on a fabriqué des mugs uniques pour les jeunes mariés ».

Tatiana Maroukovitch : « Nous voulions créer des cadeaux pour les félicitations de fiançailles, de mariages, etc. Une fois nos designers ont proposé de fabriquer des mugs spéciaux pour les jeunes mariés, avec de différentes inscriptions telles que : « Gardez l’un l’autre toute la vie » ou « Dialogue »... Au premier abord, il n’y a aucune nécessité de ces mugs. Cependant, dans des moments difficiles (pendant la querelle, etc.), ils peuvent nous rappeler par un seul mot de choses vraiment importantes. Par exemple, le mot « dialogue » nous incite à oublier notre orgueil et à discuter toujours nos sentiments avec nos « tendres moitiés » ainsi que leurs sentiments à l’égard de nous. Ainsi, ces mugs nous aident à soutenir de bonnes relations familiales ».

Le concert des étudiants de l'Université d'État biélorusse :

C.P. : « Pendant la réunion des soeurs, les étudiants de l'Université d'État biélorusse ont joué dans le spectacle « L’ange blanc » et ont récité la poésie en l’honneur de l’anniversaire de la grande-duchesse Élisabeth Fiodorovna Romanova ».

Les actualités de l’atelier de poudre de pierre :

C.P. : « Les travailleurs d’un de nos ateliers les plus anciens – l’atelier de poudre de pierre – ont célébré son anniversaire, en faisant un pèlerinage ».

Moniale Anne (Evdokimova) : « En voulant célébrer le 20ième anniversaire de notre atelier de poudre de pierre, nous sommes allés en pèlerinage à Moscou pour visiter ses places sacrées : la laure de la Trinité-Saint-Serge (dont le fondateur était Saint Serge de Radonège), le couvent des Saintes-Marthe-et-Marie (dont la fondatrice était Sainte Élisabeth), le monastère d’Intercession de la Vierge (où il y a les reliques de Sainte Matrona de Moscou), etc... C’était un pèlerinage icroyable pendant lequelle nous étions toujous gratifiés de surprises agréables. Par exemple, quand nous étions dans le monastère de Chandeleur, dans l’église du Christ-Sauveur nous sommes devenus les témoins fortuits de l’ordination d’un des évêques biélorusses... Mais c’est la laure de la Trinité-Saint-Serge qui nous a le plus impressionnés. Nous y sentions partout l’hospitalité et la cordialité de Saint Serge... En plus de nous, les enfants de nos travailleurs ont aussi pris part à notre pèlerinage. Pour la majorité d’eux, c’était le premier voyage spirituel ».

Nathalie Boritchevskaya : « Notre collectif a supporté beaucoup de choses durant ce pèlerinage de trois jours. Il a beaucoup changé... Maintenant, nous nous comprenons mieux et pouvons communiquer intimement et d’une manière intéressante ».

La Divine Liturgie de fête :

C.P. : « Il y 17 ans, sur le territoire de la colonie correctionnelle №15 d’Ivatsevitchy on a construit et consacré une église nommée en l’honneur de l’icône de la Mère de Dieu « Joie de tous les affligés ». Pendant plus de 10 ans nos moniales et soeurs y participent à la Divine Liturgie de fête qui a lieu le 6 novembre (le jour de la vénération de l’icône dont le nom porte l’église mentionnée). Cette année n’est pas devenue d’exception... Maintenant, la moniale Véronique va raconter ses impressions sur cette liturgie ».

Moniale Véronique : « Avant de confesser les frères se retournaient vers tous les participants de la liturgie et leur demandaient pardon, en s’inclinant... Cela m’a beaucoup touchée. J’ai ressenti un vrai repentir dans leurs âmes tandis que mon âme était vide et même noire, bien que moi, moniale, je chantasse dans le kliros, par conséquent, je ne devais pas éprouver quelque chose de pareil... »

Les actualités de la ferme monastique pour les hommes :

C.P. : « Le 9 novembre, dans la ferme monastique pour les hommes a eu lieu le 2ième séminaire consacré au travail avec les chevaux par la bride. Ce séminaire a été mené par l’écuyère de Saint-Pétersbourg Anastasia Naoumova qui avait terminé l’École nationale d'équitation à Saumur et y avait travaillait pendant quelque temps ».

A.N. : « Les personnes qui viennent au monastère pour pratiquer l’équitation, y attirent encore plus d’hommes. Ainsi, grâce à leur hobby, ils ont la possibilité unique de prendre connaissance d’une vie monastique et même de retrouver la foi en Dieu... »

Moniale Véra (Gordienko) : « Comme c’était dans les communautés du christianisme primitif, dans notre monastère toutes les différences importantes dans la société laïque (l’âge, le status social, etc.) s’effacent. Tous nous servons et nous communiquons d’égal à égal, en y prenant plaisir (y compris pendant l’apprentissage de l’équitation) ».

Les actualités de la ferme monastique pour les femmes :

C.P. : « Les soeurs de la ferme monastique pour les femmes, en se trouvant dans le village Nélidovitchy se préparent à l’hiver. Elles soignent aussi un petit nombre de chèvres, nées cette automne ».

Une soeur : « En premier lieu, au début du printemps, nous faisons provision d’eau de bouleau. Ensuite, en automne, nous cueillons de différents légumes (concombres, tomates, courgettes, poivrons, en général, tout ce que nous avons planté dans nos potagers) et les divisons en deux parties : l’une est envoyée à l’alimentation des soeurs tandis que l’autre est conservée ».

Un frère : « En outre, nous avons une étable dans laquelle nous tenons des chèvres, des boucs et des chevreaux. Nous élevons aussi une vingtaine de dindons, des canards, des poules, des coqs et des lapins ».

Viber :

C.P. : « Maintenant le site du monastère Sainte-Elisabeth a sa propre association en Viber :. En y adhérant, vous serez toujours au courant de nos dernières nouvelles ! Rejoignez à nous !... Ce sont toutes les actualités pour aujourd’hui. À bientôt, mes amis ! »

14.11.2019.

Traduit par Marie Dzhavadyan.

modxtalks.write_comment

modxtalks.quote
modxtalks.quote_text