X По авторам
По рубрике
По тегу
Везде

Le Grand Carême est l’aspiration à Dieu d’une façon intérieure

L’Église nous parle souvent de la Vie Éternelle dont la préparation commence déjà ici, sur terre quand nous ouvrons nos coeurs à Dieu. Cependant, pour qu’ils soient capables de L’accepter, ils devont être pleins d’humilité, de longanimité, de patience, de bonté, de compassion et d’assiduité. Mais le péché qui s’est déjà enraciné en nous, l’en empêche. Il détruit la paix dans nos âmes, altère notre vision de Dieu et du monde, en nous rendant orgueilleux, méchants, cruels, ingrats et indifférents aux souffrances d’autrui. Nous nous trouvons les plus intelligents, les plus justes, les plus doués, et c’est pourquoi nous croyons avoir le droit de juger d’autres personnes, de les stigmatiser comme « pécheurs ». Parfois nous sommes tellement concentrés sur nous-mêmes que nous commençons à prendre plaisir à notre « caractère particulier ». Mais est-ce que cette « joie » est vraiment égale à celle du séjour dans le Royaume de Dieu dont nous nous privons en ne l’apercevant même pas ? Bien sûr que non !

Heureusement, il y a un moyen efficace qui dessille nos yeux sur notre nature pécheresse, en nous incitant à lutter contre elle et ainsi à nous approcher de Dieu. Il s’agit de l’observation des jeûnes, en particulier celle du Grand Carême au cours duquel nous nous préparons à Pâques non seulement en aspirant à Dieu de façon « extérieure » (le domptage de la chair) : l’abstinence de viande, de laitages, de distractions, mais aussi de façon « intérieure » (le domptage de l’esprit) : la prière incessante, le repentir sincère, la participation régulière aux offices, le refus des sentiments négatifs envers notre prochain, l’endurance à toutes les épreuves de notre vie, etc.

Ainsi, lors du Grand Carême, prenons l’habitude de surveiller tous nos pensées, paroles et sentiments, n’en permettant pas aux passions coupables de nous emparer. Alors nous pourrons respecter toujours le Commandement de Dieu le plus important : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés (Jn, 15 : 11) et acquérir la Vie Éternelle.

Dieu nous garde.

2.03.2020

Traduit par Marie Dzhavadyan.

modxtalks.write_comment

modxtalks.quote
modxtalks.quote_text