X По авторам
По рубрике
По тегу
Везде

« Demandez et l'on vous donnera »

Dans l’Evangile Dieu nous dit : Demandez, et l'on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe  (Mt, 7 : 7-8). Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que Dieu est amour (1 Jn, 4 : 8). Mais si « Dieu est amour », pourquoi devons-nous Le prier de n’importe quelle chose ? Ne sait-il pas Lui-même de quoi nous avons besoin ? Mais si ! Cependant nous ne devons pas oublier qui Il est et qui nous sommes. Nous Lui sommes redevables de tout, mais Lui, Il ne nous doit rien . C’est pourquoi c’est nous qui devons enfin nous délivrer de notre orgueil et faire le premier pas à la rencontre de Dieu. Il faut nous adresser à Lui avec déférence, sans impertinence... Malheureusement, non seulement nous prions Dieu mais nous Lui réclamons même effrontément « notre dû » ! Nous nous comportons comme le Fils prodigue de la célèbre parabole : Mon père, donne-moi la part de bien qui me revient...  (Lu, 15 : 12).

En général, Dieu nous ne donne pas ce que nous Lui demandons. Pourquoi ? Parce ce que souvent nous ne savons pas nous-mêmes ce que nous voulons. Soit nous Le prions de satisfaire nos passions coupables :  Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions  (Ja, 4 : 3). Ainsi, nous montrons que nous préférons le péché au salut, à Dieu Lui-

même ! Bien sûr, Il ne peut admettre telle stupidité de notre part.

Que demandons-nous le plus souvent ? De l’argent ? Cependant, c’est sous son influence, que nous devenons avides et intéressés. La santé ? Mais c’est Dieu qui nous a envoyé la maladie comme un « remède » pour notre âme. Elle nous fait réfléchir au sens de notre existence et au Christ, mais nous refusons de porter notre « croix ». C’est comme si nous demandions au médecin de supprimer des injections et des médicaments qu’il a prescrit parce qu’ils sont trop douloureux et amers ...

Alors, de quoi devons-nous prier en premier lieu ? La réponse se trouve dans l’évangile :  Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent  (Lc, 11 : 13).

Le Saint-Esprit nous ouvre le Royaume de Dieu :  Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi nous vêtirons-nous ? Car toutes ces choses, les païens les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume et la justice ; et toutes ces choses vous seront données par surcroît.  (Mt, 6 : 31-33).

Le Paraclet est un esprit de sacrifice, l’acte de l’amour divin. C’est pourquoi il n’y a aucun doute que Dieu est toujours prêt à nous Le donner :  Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent  (Lc, 11 : 13). Quand nous goûterons pleinement cette joie, nous ne chercherons et nous ne voudrons rien d’autre... C’est pourquoi nous devons demander pieusement à Dieu : « Roi Céleste, Consolateur, Esprit de vérité, Toi qui es partout présent et qui emplis tout, Trésor des biens et Donateur de vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure et sauve nos âmes, Toi qui es bonté ! » Et même si nous souffrons des épreuves les plus dures, nous devons en remercier Dieu et dire avec résignation : « Que Ta volonté soit faite, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen ».

5.02.2019

Traduit par Marie Dzhavadyan

modxtalks.write_comment

modxtalks.quote
modxtalks.quote_text